IMIS | Flanders Marine Institute
 

Flanders Marine Institute

Platform for marine research

IMIS

Publications | Institutes | Persons | Datasets | Projects | Maps
[ report an error in this record ]basket (0): add | show Printer-friendly version

Preliminary observations on the salinity and temperature tolerances and salinity preferences of Derocheilocaris typica Pennak and Zinn 1943
Gayle Kraus, M.; Found, B.W. (1975). Preliminary observations on the salinity and temperature tolerances and salinity preferences of Derocheilocaris typica Pennak and Zinn 1943. Cah. Biol. Mar. 16(5): 751-762
In: Cahiers de Biologie Marine. Station Biologique de Roscoff: Paris. ISSN 0007-9723, more
Peer reviewed article  

Available in Authors 

Keyword
    Marine

Authors  Top 
  • Gayle Kraus, M.
  • Found, B.W.

Abstract
    Des expériences préliminaires ont été réalisées sur des spécimens de Derocheilocaris typica, Pennak et Zinn, 1943, adultes et juvéniles de grande taille, récoltés dans la plage de Nobska, Massachusetts, Etats-Unis, dans le but de déterminer le niveau général de tolérance de cette espèce aux actions conjuguées de températures (7, 22 et 29 °C) et de salinités (15, 31 et 47 g/1) existant dans la zone intercotidale d'une plage tempérée. Les valeurs de t-50 (taux de mortalité de 50 p. 100 après 24 h) ont été analysées et comparées avec des valeurs semblables obtenues chez D. remanei. En plus, une chambre à salinité fluctuante a été construite et les préférences pour une salinité donnée ont été déterminées. Il apparaît que D. typica supporte mieux une salinité de 31 g/1 à 7 et 22 °C, alors que des salinités extrêmes de 15 à 47 g/1 lui sont létales. Bien que D. typica semble très peu actif en comparaison avec les autres Crustacés du thalassopsammon, il montre une aversion très nette pour des salinités de 9 g/1 d'un côté de l'échelle et de 62 g/1 de l'autre côté, et une préférence pour des salinités comprises entre 20 g/1 et 50 g/1. Ces résultats, basés sur un petit nombre de données, semblent montrer que D. typica pourrait supporter des écarts de température légèrement plus grands et des écarts de salinité plus petits que les populations européennes de D. remanei de Canet-Plage et Mimizan (France). Une tolérance plus grande aux écarts de température que chez D. remanei semble en accord avec la répartition géographique plus vaste constatée chez D. typica. La répartition de D. typica dans la plage de Nobska pourrait être en partie le résultat d'une sélection ou d'un refus de certains facteurs tels que des températures et des salinités extrêmes. Ceci contribuerait à expliquer l'absence de D. typica du sable de surface à Nobska.

All data in IMIS is subject to the VLIZ privacy policy Top | Authors