IMIS | Flanders Marine Institute
 

Flanders Marine Institute

Platform for marine research

IMIS

Publications | Institutes | Persons | Datasets | Projects | Maps
[ report an error in this record ]basket (0): add | show Printer-friendly version

Laterale bepantsering en groei bij Gasterosteus aculeatus
Heuts, M.J. (1944). Laterale bepantsering en groei bij Gasterosteus aculeatus. Natuurwet. Tijdschr. 26(3-8): 40-52
In: Natuurwetenschappelijk Tijdschrift. L. Walschot/Natuur- en Geneeskundige Vennootschap: Gand. ISSN 0770-1748, more
Peer reviewed article  

Available in Author 

Keywords
    Growth; Gasterosteus aculeatus Linnaeus, 1758 [WoRMS]; Marine; Fresh water

Author  Top 
  • Heuts, M.J.

Abstract
    Le nombre tres variable de plaques latérales chez Gasterosteus aculeatus dépendrait selon Bertin d'influences agissant à partir du milieu ambiant. A l'appui de cette hypothèse s'offrirait entre autres le fait que le nombre de plaques latérales ne serait pas un caractère achevé, mais augmenterait pendant toute la vie de l' épinoche plus ou moins vite selon les circonstances. Certaines données d'observations fournies par Bertin indiqueraient notamment l' existence d'une relation entre le nombre de plaques et la longueur des poissons. A l'aide d'analyses statistiques appropriées nous établissons que les faits relatés par Bertin n'apportent aucun appui à son interprétation. D'autre part, une analyse adéquate entreprise sur une population au cours de sa croissance montre: 1) qu'une relation entre longueur totale et nombre de plaques latérales existe de fait chez les animaux jeunes; 2) qu'après un certain laps de temps le nombre de plaques ne s'est néanmoins pas accru dans cette même population. Trois hypothèses pourraient rendre compte de ces faits. 1° Celle de Bertin, admettant qu'à n'importe quelle période de la vie les condi- tions changées du milieu pourraient arrêter le développement des plaques latérales sans que la croissance générale fût arrêtée. Aucun argument en faveur de cette supposition ne subsiste d'après nos analyses. 2° La croissance des poissons pourvus d'un grand nombre de plaques serait plus rapide. 3° Les animaux plus fortement cuirassés seraient nés plus tôt dans l'année. Seuls des élevages dans des conditions strictement contrôlées pourront élucider définitivement le problème.

All data in IMIS is subject to the VLIZ privacy policy Top | Author