IMIS | Flanders Marine Institute
 

Flanders Marine Institute

Platform for marine research

IMIS

Publications | Institutes | Persons | Datasets | Projects | Maps
[ report an error in this record ]basket (0): add | show Printer-friendly version

The introduction of the alien amphipod Gammarus tigrinus Sexton, 1939, in the Netherlands and its competition with indigenous species
Pinkster, S.; Smit, H.; Brandse-de Jong, N. (1977). The introduction of the alien amphipod Gammarus tigrinus Sexton, 1939, in the Netherlands and its competition with indigenous species. Crustaceana, Suppl. 4: 91-105

www.jstor.org/stable/25027455
In: Crustaceana. Supplement. Brill: Leiden; Köln; New York. ISSN 0167-6563, more

Available in Authors 

Keywords

Authors  Top 
  • Pinkster, S.
  • Smit, H.
  • Brandse-de Jong, N.

Abstract
    Gammarus tigrinus a été introduit récemment aux Pays-Bas. En moins de 10 ans, l'espèce a occupé presque toutes les eaux oligohalines des Pays-Bas. Avant l'introduction de G. tigrinus ces eaux étaient occupées par G. d. duebenii, G. zaddachi ou G. p. pulex. G. tigrinus a rapidement remplacé ces espèces indigènes dans la plupart des eaux où elles étaient communes auparavant. La question posée est de savoir comment cette espèce nouvellement introduite peut être compétitive avec un tel succès, aux dépens des espèces indigènes. Les réponses à cette question ont été recherchées dans des différences relatives aux tolérances de salinité, aux préférences de salinité, au cycle de reproduction, à la période d'incubation des oeufs, et au temps nécessaire pour atteindre la maturité sexuelle. Il a été montré que des différences dans les cycles de reproduction (période d'incubation des oeufs plus courte et temps plus court pour atteindre la maturité sexuelle) confèrent à G. tigrinus une capacité de reproduction beaucoup plus grande que celle de chacune des trois autres espèces, dans des eaux oligohalines. Par suite de cette capacité de reproduction plus importante, G. tigrinus surpassera en nombre les trois espèces indigènes et les remplacera donc rapidement. L'extension possible de l'aire de répartition de G. tigrinus est examinée.

All data in IMIS is subject to the VLIZ privacy policy Top | Authors